Appel à candidatures pour une étude comparative

TERMES DE REFERENCE

Une étude comparative en terme d’opportunités du travail des jeunes dans le secteur privé des villes : Kenitra et El Hoceima

Mission de consultation pour la réalisation d’une étude comparative sur les opportunités du travail des jeunes (existantes et potentielles) dans le secteur privé et leur participation à la fois au niveau civique et communautaire dans leurs sociétés : Villes « Kenitra et El Hoceima » 

Cette consultation s’inscrite dans le cadre du programme : « Jeunes, Participation et Employabilité » lancé par l’Institut Prometheus pour la Démocratie et les Droits Humains en partenariat avec OXFAM au Maroc.

CONTEXTE ET JUSTIFICATIONS :

Deux grandes zones d’activités économiques :

Le choix de ces deux villes est justifié par la position de Kenitra comme nouvelle ville qui ambitionne de s’imposer en tant que pôle compétitif dans l’axe Tanger-Casablanca, grâce à des grands projets l’Atlantic Free Zone (AFZ) notamment, et de pouvoir comparer l’apport et les besoins d’une autre région, en l’occurrence (El Hoceima), en évaluant notamment ses projets : zone d’activités économiques (ZAE) d’Aït Kamra.

La croissance économique et la disparité entre les régions :

Durant la dernière décennie, le Maroc a connu une croissance économique soutenue, avec un taux de croissance annuel moyen d’environ 5%, presque le double du taux de croissance moyen dans les années 1990. Cette croissance a été accompagnée par de nombreuses tendances encourageantes : inflation stable, une plus grande intégration dans l’économie mondiale, une augmentation des niveaux des investissements, une réduction de la dépendance de l’agriculture, et une baisse du chômage et des niveaux officiels de la pauvreté par rapport à la décennie précédente.

Constat 1 : Malgré cette croissance une disparité entre les régions en termes de développement est amorcée. 

Participation des jeunes à la vie sociale et civique :

Les jeunes au Maroc (âgés de 15 à 29 ans) représentant 30% de la population totale du Maroc et 44% de la population en âge de travailler (âgée de 15 à 64 ans), ont été exclus de la croissance économique soutenue que le pays a connu durant la dernière décennie.

En effet la participation civique et sociale des jeunes est très faible au Maroc. Une grande partie du temps des jeunes est consacrée à des occupations personnelles non structurées. Les modèles d’activités de loisir des jeunes Marocains montrent le degré de leur implication dans d’activités communautaires plus productives et plus constructives.

Constat 2 : La faible participation économique des jeunes au Maroc semblent également avoir des pistes limitées pour exercer leur citoyenneté active.

A ce propos l’Institut Prometheus pour la Démocratie et les Droits Humain a été créé en 2013 régie par la loi des associations de 1958, rassemblant de jeunes marocains issues de différentes expériences. L’IPDDH est indépendant de l’Etat, des partis politiques et des syndicats.

C’est un espace d’échanges entre de jeunes marocains engagés pour la promotion des principes et des valeurs des droits humains et de la démocratie tels qu’ils sont universellement reconnus.

L’enjeu est de promouvoir et activer la participation des jeunes à la vie publique, renforcer leur esprit d’initiative et connaître les valeurs de la citoyenneté, la démocratie et des principes des droits humains.

Dans le cadre de notre mission, l’institut a lancé un projet « Jeunes, Participation et Employabilité » avec le soutien de l’Agence Danoise Pour le Développement International (DANIDA) et OXFAM Maroc

Il a pour objectif global de contribuer à l’amélioration des perspectives économiques des jeunes femmes et jeunes hommes et leur employabilité et promouvoir leur participation dans la vie civique, afin d’être mieux disposés, à plaidoyer et à exercer un rôle de leadership à tous les niveaux de prise de décision et assurent que leurs priorités soient au cœur des politiques publiques dédiées aux jeunes.

A cet effet, l’Institut Prometheus lance le présent appel à consultation visant l’identification des besoins et des opportunités d’emploi des jeunes d’une part et à analyser leur participation à la vie sociale au niveau de deux villes.

OBJECTIF DE L’ÉTUDE :

Cette étude met en exergue les opportunités d’emploi des jeunes (2éme transition) dans les deux différentes zones sur-citées.

En effet, cette étude vise à analyser les besoins, les aspirations et perceptions des jeunes issus des deux villes, leurs conditions économiques et sociales, ainsi que les facteurs qui entravent leur insertion dans le sphère économique et social.

Elle a pour principal objectif, est de mieux comprendre et identifier les obstacles que les jeunes rencontrent pour accéder au marché du travail, ainsi analyser les politiques publiques adaptées en lien avec l’employabilité des jeunes dans les deux régions et cela à travers une étude comparative des projets, initiatives, programmes investis par l’Etat dans les deux régions.

Cette consultation est destinée par la suite à être une étude de référence pour plaider auprès les décideurs publics en matière du travail décent en faveur des jeunes et leur participation à la vie socio-économique.

La présente consultation a deux objectifs :

Comprendre et identifier des besoins et des opportunités d’emploi des jeunes dans les deux zones industrielles ; Etats des lieux-Analyse comparative

L’identification s’articulera autour d‘un cadre qui englobe les opportunités, les capacités et les obstacles

Opportunités : identifier et analyser les différentes opportunités offertes aux jeunes en terme d’emploi au niveau des deux zones industrielles et bien que les opportunités, ne sont pas les mêmes chez les différentes catégories de jeunes.

Capacités : Analyser les compétences des jeunes et leurs adéquations avec le marché du travail (répondent ou pas aux exigences du marché d’emploi).

Entraves : Analyser les barrières qui empêchent les jeunes notamment dans la région de Hoceima plein accès à ces opportunités.

Analyser les différentes politiques publiques adaptées en lien avec l’employabilité des jeunes dans les deux régions et cela à travers une étude comparative des projets, initiatives, programmes investis par l’Etat.

Examiner ensuite la participation des jeunes à des activités sociales et programmes spécialement conçus pour eux, et l‘expression de leur voix sur la scène publique, et analyser dans quelle mesure la faible participation économique des jeunes impacter leur participation dans la vie civique.

METHODOLOGIE :

L’étude adopte une approche combinant deux méthodes conciliant des enquêtes quantitatives avec une analyse qualitative

LIVRABLES DE LA CONSULTATION :

Une note méthodologique :

La note détaillera le déroulement de la présente consultation, ses différentes phases, les démarches, les approches utilisées et les moyens techniques, humains et financiers qui seront mobilisés par le prestataire.

Le premier rapport intermédiaire de l’étude ; (Voir le point VI)

Le deuxième rapport intermédiaire de l’étude ; (Voir le point VI)

Un rapport final comportant ; (Voir le point VI)

Une présentation en PP sera faite lors du séminaire de présentation de résultats de l’étude.

Les livrables seront rédigés en langue française, seul le résumé est rédigé en Arabe et en Français.

PROFIL DES CONSULTANT(E)S :

Cet appel d’offre s’adresse à un groupe de consultant(e)s ou bureaux d’étude qui doit justifier :

Diplôme en Sciences Humaines et/ou Économiques ;

Une riche expérience et connaissances dans l’employabilité et participation des jeunes à la vie socio-économique ;

Une maitrise des composantes de l’économie marocaine et notamment du secteur privé, en particulier de la région de Rabat- Salé- Kenitra – Tanger-El Hoceima ;

En plus de ces expertises exigées, le groupe de consultant(e)s/ bureau d’étude doit démontrer une bonne connaissance et/ou expérience solide dans les domaines suivants :

Une connaissance en matière de Droits Humains et les Droits Socio-Économiques ;

Une capacité d’animation d’ateliers, de focus groupe et de concertation avec un public diversifié ;

Etre sensible à l’approche territoriale et participative ;

Etre en mesure d’utiliser des outils de recherche participatifs.

DUREE ET MODALITES DE PAIEMENT DE LA CONSULTATION :

La charge de travail sera 60 jours. (à partir de la 2 éme Semaine d’Octobre 2018)

Le paiement de la consultation sera fait par tranches partielles après la réception et la validation finale des livrables par le comité de pilotage selon le calendrier des jalons suivants :

Jalons

Deadline

% Paiement

Livrable 1 : Note méthodologique +Signature du Contrat

8 Jours

30%

Livrables 2 : Rapport intermédiaire 1 de l’étude : le premier rapport porte sur la première partie de l’étude : Analyse les opportunités d’emploi des jeunes dans les deux villes.

20 Jours

20%

Livrables 3 : le rapport intermédiaire 2 : s’articulera sur :

L’analyse des différentes politiques publiques adaptées en lien avec l’employabilité des jeunes dans les deux régions ;

L’analyse de la participation des jeunes à la vie sociale et civique.

20 Jours

20%

Livrable 4 : Le rapport final de l’étude.

10 Jours

20%

Livrable 5 : Présentation de l’étude lors du séminaire de dissémination.

2 Jours

10%

Total

100%

PROCEDURE DE CANDIDATURE :

Les dossiers de candidature doivent contenir :

L’élaboration d’une note technique de la consultation (Objectifs spécifiques, méthodologie de réalisation, chronogramme de la mission) ;

Le CV actualisé et détaillé de consultant (e) ;

Une proposition financière détaillée.

EVALUATION DE L’OFFRE :

L’évaluation finale des offres sera faite en fonction d’une pondération des critères d’évaluation technique et financière établis en interne de l’institut. Le Contrat sera adjugé à l’offre ayant obtenu le score global le plus élevé.

PROCEDURE POUR LA SOUMISSION DES PROPOSITIONS :

Les propositions de prestation doivent être envoyées au plus tard le 04 Octobre 2018 à minuit à l’adresse suivante : prometheus.recrutement@gmail.com.

Comments 0

Laisser un commentaire