Conférence sous le thème :  » Code numérique et le défi du respect de la liberté d’opinion et d’expression « .

La publication du projet du code numérique sur le portail du secrétariat général du gouvernement, a soulevé de vives réactions, à cause des limites et restrictions d’un ensemble de droits considérés jusqu’ici comme acquis, en particulier ceux liés à la liberté d’accès à internet et d’interaction sur les réseaux sociaux ( Facebook , Twitter .. )

Cette vague d’inquiétude des acteurs du numérique, quant à une fin de l’ère de la liberté absolue sur le net, à poussé le ministre à retirer l’avant-projet du Code numérique en vue d’éventuelles modifications et une large concertation, avant de réactiver le processus de son approbation.

Dans le cadre de son suivi des diverses questions liées à la démocratie et à la liberté d’expression L’Institut Prometheus pour la démocratie et les droits humains a organisé une conférence intitulée : « Le code numérique face aux défis du respect de la liberté d’opinion et d’expression », et ce avec la participation d’un panel de journalistes et de blogueurs marocains et un représentant du Ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’Economie numérique.

Notre conférence s’est tenue le jeudi 20 Mars 2014 à18H à l’Institut Supérieur de l’information et de la Communication « Madinat AlIrfane » – Rabat.

L’institut Prometheus a été l’un des premiers acteurs a évoquer le projet du dit code numérique dans l’espace public, en organisant cette conférence qui a réuni l’avis de spécialistes et militants pour la liberté d’expression.

La conférence s’est déroulée en deux temps tout d’abord un exposé de la situation et du contexte, ensuite un tour de table expliquant les arguments de nos invités et enfin l’ouverture du débat avec le public, qui d’ailleurs était intéressé et conscient des enjeux de cet avant- projet d’où l’interaction intéressante de la part de ce dernier et qui s’est notamment focalisé sur les points suivants : les normes de publication de tels projets sur le portail du secrétariat général du gouvernement ,les conditions de retrait du projet de code, ainsi que des questions sur le fond de ce dernier et les limites de la liberté numérique et morale …